Archives du mot-clé coworking

On prépare la rentrée à l’eclau

Suivez-vous l’eclau sur Facebook? Si oui, vous savez que quelque chose se trame. Grandes transformations pour la rentrée de septembre, après neuf ans d’activité! Voici le nouveau:

  • nouvel aménagement, avec une distinction claire entre « eclau bureau » et « eclau salon »
  • nouveau site web
  • nouvelles offres avec plus de flexibilité: 1 jour/semaine ou illimité, place fixe ou nomade, abonnements avec engagement mensuel, rabais conséquent pour paiement semestriel
  • casier pour chaque membre
  • café, thé, eau fraîche à volonté
  • bureau réglable pour travailler debout
  • yoga doux du matin chaque mardi entre 7h30 et 8h30

Ce qu’on garde:

  • Erica, pourvoyeuse de ronronthérapie à la demande et présence féline tranquille dans vos journées de travail
  • le cadre vert et calme, propice tant à la détente qu’à la concentration
  • l’utilisation de la salle de réunion comprise dans l’offre
  • l’accès pratique en voiture et le parking aisé
  • les coworkers: des gens aux parcours et expériences riches, tournés vers le contact, l’entraide, et l’équilibre de vie
  • les repas de midi ensemble et nos discussions stimulantes
  • les apéros mythiques, bien sûr!

Parlant d’apéro: l’apéro de la rentrée aura lieu le mardi 5 septembre, dès 17h30. Notez déjà la date et guettez l’événement sur Facebook pour nous dire que vous venez 🙂

Si les nouvelles offres vous intéressent et que vous envisagez de rejoindre le plus ancien espace coworking de Suisse Romande, contactez Stephanie pour venir manger avec nous ou faire une journée d’essai gratuite.

Salut Erica!

Depuis la mort de Tounsi, l’eclau n’avait plus vraiment de chat, Quintus ne s’y plaisant que peu vu sa cécité et son grand âge.

Je ne cherchais pas activement un chat, j’avoue. Cela fait à peine quatre mois que j’ai perdu Tounsi. Mais parfois, il y a des concours de circonstances et des chats qui tombent du ciel.

Je vous présente Erica, que j’avais repérée errant dans un quartier voisin il y a deux ans. Je vous passe la longue histoire, mais après des années dehors à manger à toutes les gamelles, elle va devenir le chat de l’eclau.

Elle est très sociable, très câline. Elle a l’habitude de sortir, mais il faudra qu’elle reste enfermée au moins trois semaines ou un mois avant de mettre la patte dehors – surtout que son ancien domicile n’est pas si loin d’ici. Pour le moment, elle semble apprécier les croquettes, les caresses, et le coussin bleu du canapé en cuir.

J’en ai profité pour remettre à jour la page « chats » du site.

Big Apéro pour fêter les huit ans de l’eclau le 03.11.2016

Il y a huit ans, j’étais en plein rush pour trouver les premiers membres de l’eclau qui allaient me permettre de signer le bail. Le 3 novembre 2008, je reçois les clés et l’eclau ouvre officiellement ses portes. On commence par faire un gros trou dans le mur pour fêter ça, et un peu plus d’un mois plus tard, un apéro qui sera le premier d’une longue série.

Voici donc les infos pratiques pour l’apéro des 8 ans de l’eclau.

  • jeudi 3 novembre dès 18h (on commencera gentiment à terminer vers 21h)
  • apéro dînatoire, vous n’en sortirez pas le ventre vide!
  • si vous voulez amener quelque chose pour contribuer à l’apéro (boire ou manger) c’est volontiers, mais pas obligatoire
  • inscrivez-vous sur Facebook (ou dans les commentaires/e-mail/SMS si vous n’avez pas Facebook)
  • les amis de nos amis sont nos amis: invitez-les, c’est sympa de rencontrer des nouvelles personnes aussi

Apéro à l'eclau

On se réjouit de vous voir le 3 novembre!

Les Workshops du Coworking Romand démarrent

Je l’ai mentionné à la sauvette dans mon dernier article: ça fait quelques mois que je planche à mettre en place des workshops itinérants dans les espaces coworking suisse-romands, avec le soutien des autres gestionnaires d’espaces coworking de la région.

Newsletter

Le premier workshop est annoncé, et c’est moi qui vais essuyer les plâtres de ma propre organisation (c’est bien comme ça) ;-), avec un workshop sur les newsletters: « faire des mailings respectueux et efficaces« . Voici le menu:

  • pourquoi mettre 50 personnes en copie (cachée ou non) dans un mail… ça va pas😉
  • comprendre le double opt-in (et la loi suisse)
  • qu’est-ce que je fais avec ma collection d’adresses, du coup?
  • aweber, mailchimp, tinyletter, revue… que choisir?
  • créer un compte et se lancer

Si vous envoyez vos newsletters en mettant tous les destinataires en copie dans un e-mail, ce workshop est donc pour vous! Il s’adresse à des personnes relativement débutantes en matière de technologie newsletter (si vous barbotez joyeusement dans MailChimp au quotidien, on ne vous chasse pas, mais vous risquez de vous ennuyer un peu).

Le workshop dure deux heures environ (on fera un peu de pratique donc prenez votre ordi) et coûte 40 CHF pour les membres de l’eclau (et des autres espaces coworking), 60 CHF pour les personnes externes au coworking.

Il aura lieu à Lausanne à l’espace coworking Work’n’Share à Ouchy, le 25 avril à 9h. L’inscription est obligatoire et les places sont limitées, ne tardez pas!

Ce workshop aura également lieu à Martigny (Espace Simplon 8 le 21 avril à 18h) et à Genève (Soft Space le 22 avril à 16h). Faites donc passer l’info à vos connaissances et contacts dans ces régions!

Rentabiliser l’espace… ou pas

Depuis quelques mois, les gérants d’espaces coworking de Suisse Romande font connaissance et se rencontrent régulièrement. Ça nous permet de mieux nous connaître, de discuter avec des pairs de nos problématiques de gestion (quand on en a!), de conseiller ceux qui démarrent, etc.

En Suisse Allemande, ça bouge aussi (malheureusement, et pas faute de vouloir faire autrement, un peu de l’autre côté de la barrière des roesti, mais on y travaille), avec la création de Coworking Switzerland.

Je me rends compte avec ces discussions que les préoccupations des gestionnaires d’espace qui font ça « à côté » (comme moi) ou bien « comme job », diffèrent parfois. Par exemple, un point qui est souvent à l’ordre du jour pour beaucoup de gestionnaires (pas juste romands, c’est quelque chose dont on parlait déjà beaucoup à Coworking Europe à Paris), c’est la rentabilisation de l’espace.

Des initiatives comme PopUpOffice ou Copass fleurissent. Ce sont de bonnes initiatives, mais quand je les regarde froidement en me demandant en quoi elles serviraient l’espace que je gère, je ne vois pas. L’eclau est un petit espace, qui ne cherche pas à être profitable, juste à rentrer dans ses frais, et où on ne veut surtout pas « remplir les sièges vides » avec des personnes qui ne sont pas membres (réguliers ou occasionnels).

Ça ne veut pas dire qu’on est fermés aux visiteurs. On a régulièrement des gens de passage qui viennent quelques jours, ou pas plus tard que l’autre semaine, une personne qui est venue travailler à l’eclau 3 jours en attendant que le wifi soit installé chez elle. L’eclau a d’ailleurs dès le début été inscrit au Coworking Visa, accord léger qui vise à faciliter la mobilité des coworkers entre les espaces.

Le coworking prend des formes extrêmement variées. Et je pense que dans une typologie des espaces ou des gestionnaires, la question « est-ce ton job principal ou une activité accessoire » est déterminante.

L’eclau en trois minutes (vidéo)

Hier soir a eu lieu un First Rezonance intitulé Génération CO: coworking, cocréation and co. Les espaces coworking de la région étaient invitées à se présenter — j’ai donc fait le déplacement sur Genève pour aller parler de l’eclau quelques minutes.

Un grand grand merci à Bruno Chanel qui a eu la gentillesse de tenir la caméra pour filmer mon intervention.

Reprise des lunches mensuels des coworkers

Après une petite pause hivernale, les pique-niques canadiens mensuels des coworkers de l’eclau reprennent lundi qui vient (3 mars).

Ces repas informels et sympathiques sont surtout fréquentés par les coworkers (présents et passés) mais ils sont ouverts à tous. On partage nourriture et idées, des fois quelqu’un amène un sujet de discussion ou un problème épineux, des fois on parle juste de choses et d’autres.

Pour venir, me contacter ou bien s’inscrire sur facebook.