Archives pour la catégorie Offre

Offre « canicule » à l’eclau, profitez!

Il fait très chaud à Lausanne. A l’eclau, on fait attention de rester bien au frais. Et on offre à ceux  dont le lieu de travail habituel est trop chaud l’opportunité de venir profiter du frais et du calme ici!

A partir d’aujourd’hui et jusqu’à vendredi, profitez de l’offre « canicule » de l’eclau:

  • 20.- la journée
  • gratuit pour les « réfugiés climatiques » déjà membres d’un espace coworking à Lausanne 😉

Envoyez un message à Stephanie (0786254474) pour qu’on vous accueille! Si vous avez de la chance, vous croiserez celle que l’on surnomme dorénavant « Miss Courant d’Air »

Voici comment on reste au frais:

  • dès que l’air est plus chaud dehors que dedans (le jour), on ferme toutes les fenêtres complètement pour garder l’air plus frais dedans
  • dès que l’air est plus frais dehors que dedans (la nuit), on ouvre toutes les fenêtres pour le laisser rentrer
  • dès que le soleil menace de briller à l’intérieur, on descend les stores (c’est joli le soleil mais ça chauffe)
  • les « courants d’air » ne changent pas la température de l’air, juste la sensation: ouvrir les fenêtres quand il fait chaud dehors apporte une sensation de fraîcheur momentanée mais  réchauffe au final la pièce. Mieux vaut vraiment tout fermer et utiliser un ventilateur si on a besoin de « courants »
  • comme on n’a pas de clim à l’eclau, j’utilise une « clim du pauvre » avec un linge de cuisine sur un ventilateur: l’évaporation de l’eau est une réaction physique qui utilise la chaleur (c’est pour ça qu’on transpire, d’ailleurs), et donc cette méthode permet de faire baisser la température (un peu…); on peut aussi suspendre du linge mouillé dans la pièce, ou mettre des bassines d’eau (mais attention aux moustiques.

Bien sûr, tout ça marche aussi pour un appartement. Ne partez pas travailler en laissant les fenêtres ouvertes chez vous… et baissez les stores!

Quelles sont vos astuces anti-canicule?

Visiteurs et anciens membres: cogitation à clavier ouvert

Je me permets de partager avec vous quelques réflexions au sujet de la formule « visiteurs » de l’eclau. J’aime beaucoup la formule, elle fonctionne, mais je trouve que le nom prête à confusion. En effet, quand on vient « visiter » l’eclau (pour voir si on veut devenir membre) on n’est pas un « visiteur » — mais en fait on en est un.

Vous voyez le problème? Du coup je cherche un autre nom pour la formule « visiteur ». J’ai pensé à « intermittent » mais je trouve un peu lourd. Quelque chose qui véhicule l’idée de non-régularité (pour mémoire, les « visiteurs » paient 20.- de frais d’inscription et ont ensuite accès à la liste de discussion e-mail de l’eclau, et peuvent venir jusqu’à trois fois par mois — contribution libre — sans pour autant avoir la clé).

Aussi, je me demande si les anciens membres devraient directement bénéficier de ce statut (donc, ils restent sur la mailing-liste et peuvent venir de temps en temps), ou bien s’ils doivent se réinscrire comme visiteurs.

Bref, c’est un peu compliqué dans ma tête. Qu’est-ce que vous pensez, vous?

L’eclau 2.0 est en route!

A l’occasion des deux ans de l’eclau (et avec le recul que ça apporte), il était temps de revoir l’offre de l’eclau pour mieux l’adapter à la demande Lausannoise en matière de coworking.

C’est chose faite (à peu près):

  • formule simplifiée pour les membres (finie la distinction membres fixes et membres volants) avec options « casier » et « bureau attribué » pour ceux qui veulent — mais le membre « normal » est maintenant celui qui fait du free seating
  • possibilité de venir à la journée en tant que visiteur (ça m’a été beaucoup demandé!) — y compris pour utiliser la salle de réunion
  • offre pour les startups — l’eclau n’accueille en principe pas les structures de plus d’une personne, mais les startups sont sympa, sont présentes, et je désire donner à l’eclau une orientation un poil plus web/tech
  • un Jelly chaque mois — aidez-moi à confirmer la date du premier!
  • l’eclau aura une ligne téléphonique fixe pour le bureau (appels entrants uniquement), ce qui permettra aux visiteurs de lancer un coup de fil avant de passer pour être sûr que c’est ouvert
  • l’eclau reprend également la place de parc n°12, qui sera à disposition des membres et de leurs clients/invités, ou comme option supplémentaire si quelqu’un la désire.

Tout ceci s’accompagne d’un réaménagement de l’intérieur de l’eclau, pour le rendre plus adapté aux visiteurs et membres « volants » (ce vocabulaire va disparaître) — si vous êtes dispo pour nous donner un coup de main mercredi 3 au matin, c’est volontiers!

Moratoire sur l’accueil de nouveaux membres volants

Le nombre de demandes pour l’eclau ne baisse pas! Je continue à m’en réjouir, mais il a fallu implémenter « des mesures », comme on dit.

Jusqu’à nouvel avis, l’eclau n’est plus en mesure d’accueillir de nouveaux membres volants.

Il reste par contre un certain nombre de places fixes (300.-/mois) pour ceux qui le désirent (nouveau: possibilité de faire un mois d’essai). Il sera possible pour les « membres volants déçus » de s’inscrire en liste d’attente…

Autre nouvelle: les jours à venir vont voir la mise en route de la construction de cette fameuse salle de conférence dont je parle depuis… trop longtemps! 🙂

Nos petits déjeûners (le 10 de chaque mois, ou le jour ouvrable suivant si ça tombe un week-end — le prochain est le 12 avril) ainsi que les mythiques apéros dînatoires de l’eclau (4 fois par an, prochain le 20 mai) restent bien entendu ouverts à tous, sur inscription. Soyez sûrs de rejoindre le groupe Facebook de l’eclau ou la mailing-liste des amis de l’eclau pour ne rien rater!