Archives de Catégorie: Vie de l’eclau

Reprise des lunches mensuels des coworkers

Après une petite pause hivernale, les pique-niques canadiens mensuels des coworkers de l’eclau reprennent lundi qui vient (3 mars).

Ces repas informels et sympathiques sont surtout fréquentés par les coworkers (présents et passés) mais ils sont ouverts à tous. On partage nourriture et idées, des fois quelqu’un amène un sujet de discussion ou un problème épineux, des fois on parle juste de choses et d’autres.

Pour venir, me contacter ou bien s’inscrire sur facebook.

L’eclau a 5 ans aujourd’hui

Il y a cinq ans, jour pour jour, je recevais les clés de l’eclau et on abattait le mur séparant les deux "pièces".

Vendredi qui vient, on fêtera dignement ça sous forme d’un mythique apéro dînatoire de l’eclau (les anciens se souviendront).

Je profite pour remercier du fond du coeur tous les membres, ex-membres, et amis de l’eclau qui ont fait partie de cette aventure tout au long des années. Et que les cinq prochaines soient encore meilleures!

Des légumes à l’eclau? Tous les jeudis après-midi!

Depuis ce printemps, je reçois chaque jeudi un panier de légumes (bio et local svp!) de la coopérative Le Jardin Potager. Ça ressemble à ça, par exemple:

Paniers du Jardin Potager 6 Paniers du Jardin Potager 4

Comme un panier c’est un peu beaucoup pour une personne seule (même avec un appétit comme le mien et deux repas par jour à la maison), je distribue à droite et à gauche mon surplus. Voisine, copines, et des fois membres de l’eclau.

En parlant de ces paniers, j’ai réalisé que plein de monde aimait l’idée mais que c’était trop (en quantité ou en régularité) pour beaucoup de personnes. L’idée est née (je ne sais plus exactement comment) de prendre un panier pour l’eclau. Ainsi, chaque jeudi après-midi, les personnes intéressées se servent dans le panier (et mettent quelques sous dans la tirelire, sachant qu’un panier c’est 20.-).

On démarre la semaine prochaine! De mon côté ça n’a pas été très dur d’obtenir un panier en plus. J’ai demandé, et hop. Côté coworkers, j’essaie comme toujours de garder l’infrastructure aussi light que possible. J’irai donc chercher le panier en début d’après-midi chaque jeudi, puis le laisserai à disposition à l’eclau avec un rouleau de sachets en plastique. J’ai proposé qu’on démarre avec un système "premier arrivé, premier servi, discutez si nécessaire et soyez sympas" qui marche déjà assez bien pour la place de parc et la salle de réunion.

Quand on a de la chance, la liste des légumes du panier est à disposition sur le site à l’avance, mais ce n’est pas toujours le cas, donc je posterai une photo sur la page Facebook de l’eclau quand je prends les paniers. Pour les amateurs et intéressés, il y a aussi une page Facebook Le Jardin Potager et un groupe pour coopérateurs (et autres!) pour échanger recettes, photos, et discussions autour des légumes du panier.

L’eclau, c’est chouette en été!

C’est Elisabeth qui me disait ça tout à l’heure alors qu’on était dans le petit parc pour manger un muffin au chocolat avec Corinne, qui est ici de passage.

L'eclau en été, c'est vraiment sympa avec toute cette verdure!

C’est vrai que le cadre est super. C’est calme, et c’est tout entouré de verdure. En été, on vit les fenêtres ouvertes (sauf quand il fait trop trop chaud), et on a presque l’impression de travailler au jardin. Quelques photos.

L'eclau en été, c'est vraiment sympa avec toute cette verdure!

L'eclau en été, c'est vraiment sympa avec toute cette verdure!

L'eclau en été, c'est vraiment sympa avec toute cette verdure!

Que vous soyez membre de l’eclau ou non, rappelez-vous que chaque lundi du mois se tient le pique-nique canadien des coworkers. C’est surtout qu’on puisse se retrouver un peu au moins une fois par mois, mais on aime bien rencontrer des nouvelles têtes, donc n’hésitez pas!

Prochain lunch: lundi 1er juillet.

Premier lunch de l’eclau

L’eclau, c’est principalement un endroit où travailler, mais c’est effectivement aussi l’occasion pour nous tous de rencontrer d’autres indépendants et d’échanger un peu.

Au fil des années, l’eclau a ainsi été le lieu d’apéros, de p’tits déjs, et de jellys. L’arrivée à Lausanne du pique-nique de la Muse et la présence à l’eclau d’une petite équipe de coworkers qui commence à se connaître m’ont incitées à remettre quelque chose en route — ça commençait de toute façon à me trotter dans la tête.

Lundi a donc eu lieu, sans trop de tambours ni de trompettes, mais avec de la bonne humeur et une chouette discussion, le premier lunch de l’eclau. On a décidé de s’en tenir à une formule mensuelle, style "pique-nique canadien" (chacun apporte quelque chose à partager), le premier lundi du mois, à midi.

Le lunch est ouvert à tous: membres réguliers et occasionnels de l’eclau, amis, autres indépendants. Contactez-moi tout simplement si vous désirez venir!

Bienvenue à Tounsi et Safran

Tounsi et Safran sur la boîte de l'eclau.jpg

J’en parle depuis longtemps, c’est maintenant chose faite: j’ai adopté deux chats, Tounsi et Safran. Vous les avez peut-être déjà croisés à l’eclau la semaine dernière.

New Cats 158.jpg

La dure vie de chat de l'eclau

Comme vous le voyez, ils prennent très au sérieux leur entraînement pour devenir de bons chats d’espace coworking!

J’ai mis au bureau une petite affiche avec quelques infos, mais voici l’essentiel:

  • Safran va facilement vers les gens, essaie de grimper sur les épaules (ou au moins faire des léchouilles dans l’oreille), mais n’aime pas tellement être caressé (surtout quand ce n’est pas lui qui vient vers vous) et le fait savoir rapidement à coups de dents; s’il bat de la queue, gardez vos distances. Evitez de le porter (ou alors avec grande précaution).
  • Tounsi aime beaucoup les câlins, se laisse parfois emporter un peu et mordille (mais rarement), a tendance à manger un peu trop…
  • sorties: ils sont libres d’entrer et de sortir (fenêtres, portes) sauf indication contraire de ma part
  • tables/nourriture: ils n’ont pas encore appris ce qui se fait ou se fait pas, donc faites bien respecter votre territoire. Ne les laissez pas s’approcher de votre nourriture, et si leur présence sur votre bureau vous gêne, faites-les descendre fermement (et ne leur donnez absolument rien à manger, même pas une miette!)
  • bagarre: ces deux jeunes sont assez turbulents (quoique ça se calme maintenant qu’ils sortent) et ils n’hésitent pas à "se foutre dessus", plus par jeu qu’autre chose. Ne vous laissez pas alarmer, tant que les poils ne se hérissent pas, et que personne ne gronde ou souffle, c’est sous contrôle. C’est en général Safran qui cherche et Tounsi qui a le dessus (c’est le dominant des deux).

Si vous avez des questions n’hésitez pas à me demander — de même si vous désirez une démonstration de comment gérer un chat qui persiste à vouloir s’asseoir sur votre ordinateur ou mettre le nez dans votre salade!

J’espère que vous aurez du plaisir à côtoyer cette présence féline au bureau, et faites-moi savoir s’il y a le moindre souci. Mais j’espère que tout se passera sans heurts :-)

Trois ans pour l’eclau, mine de rien!

Comme le temps file! Trois ans déjà qu’on trouait le mur pour donner à l’eclau l’espace qu’il mérite. Trois ans de coworkers, de p’tits dejs, d’apéros, de jellys (pas forcément en même temps).

Histoire de fêter ça dignement, et de donner l’occasion aux coworkers du moment de faire un peu connaissance "offline", on organise un petit apéro jeudi soir. Vous êtes bien sûr également conviés si vous voulez venir nous rencontrer.

Merci simplement de vous inscrire sur doodle ou sur facebook!

Liste d’attente

Comment va l’eclau? L’eclau va bien! En fait, l’eclau va tellement bien qu’il y a maintenant une liste d’attente de nouveaux membres.

En effet, histoire d’éviter de déséquilibrer complètement la dynamique du lieu, je limite le nombre de nouveaux venus à deux par mois. Premier arrivé, premier inscrit, premier servi. (Et il y a déjà quinze membres ces temps, mine de rien!)

Alors pour le moment, ça va, c’est pas six mois de liste d’attente, mais a priori il faut attendre décembre (ou janvier si je continue à recevoir autant de coups de fil par semaine). Que ça ne vous décourage pas, cependant, cela en vaut la peine!

(La liste d’attente ne s’applique pas aux occasionnels, juste aux membres pleins.)